Oublions l'objectif "cul de bouteille" mais, s'il est possible de réaliser une photo avec n'importe quel objectif, certains, de l'ultra grand angle jusqu'au téléobjectif en passant par l'objectif à décentrement, vous apporteront des modifications de la perspective ou du champ qui seront autant de possibilités créatrices entre vos mains.

 

L’œil, le cerveau et l'objectif.

Qui n'a pas été déçu par un cliché qui, finalement, ne donnait rien alors que vous étiez pourtant certain d'avoir saisi le cliché du siècle ? Il ne s'agit ni d'un problème d'objectif, ni d'un soudain défaut de votre boîtier mais du simple fait que, si l'on voit avec les yeux, l’ouïe, l'odorat, le cerveau, vont également contribuer à donner l'impression de l'instant unique et... hop... appui sur le déclencheur !

Mais, une fois ceci fait, il ne vous restera QUE ce qu'a vu l'appareil et c'est parfois tellement décevant que l'on se demande alors pourquoi avoir fait une telle photo.

J'ai, et depuis plus de cinquante ans, le souvenir cuisant d'une telle mésaventure à Assise, en Italie, depuis les ruines de la "Rocca Maggiore" qui domine tant la ville que la célèbre basilique. Fin de journée d'été, magnifique lumière d'Ombrie, un panorama vallonné à couper le souffle, une perspective aérienne exceptionnelle, quelques feux dans les champs dont les fumées s'élevaient paresseusement et, au loin, atténués par la distance, des aboiements de chiens...

 

La sé-ré-ni-té absolue... Une symphonie pastorale telle que, dans l'ambiance, je saisi la "Retinette™ Kodak®" qui m'accompagnait et clic, clac, c'était dans la boîte.

A mon retour de vacances, j'expédie mes rouleaux de Kodachrome™ 25 à Sevran, et oui, c'était comme ça avant, et j'attends avec fébrilité le retour de mes diapos.

Aucune n'était ratée, malgré l'absence de posemètre et grâce au "Sunny 16", mais celle à laquelle je fais allusion ci-dessus n'avait plus aucun intérêt, je n'avais plus qu'une image, plate, au champ étriqué et totalement insignifiante puisqu'il lui manquait tout le reste.

Les vastes paysages sont, bien souvent, des sujets piégeux sauf à prévoir, par avance et avec un très grand angle, d'en tirer un panoramique mais, surtout, astreignez-vous à cette discipline de ne voir qu'à travers le viseur, de faire abstraction de tout le reste puisque vous ne l'aurez assurément pas sur le cliché et, pour cela, c'est tout simple, efforcez-vous d'attendre cinq à dix secondes avant de déclencher.

057919
Aujourd'hui
Cette semaine
Mois en cours
Depuis mai 2021
31
138
402
57919
We use cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.