Votre écran constitue "l'unique référence" à laquelle vous allez vous fier pour traiter vos clichés. Il est donc absolument indispensable qu'il affiche les véritables couleurs, sans dominantes ni décalages, sinon les corrections apportées ne seront que celles de l'écran et non de la photo entraînant, de fait, quelques surprises lors de l'impression.

 

Les logiciels de calibration.

Les fabricants de sondes de calibration accompagnent celle-ci d'un logiciel spécifiquement adapté à leur matériel, possédant plus ou moins de possibilités et d'options de réglages à l'image de Xrite, et son I1Profiler, ou de DataColor, et son SpyderX décliné en diverses versions.

D'un autre côté, certains fabricants d'écrans, surtout haut de gamme dits "art graphiques", tels NEC-Sharp, Eizo et quelques autres, livrent leur produit avec un logiciel, soit "maison" soit souvent rebadgé, mais qui est spécifiquement adapté aux caractéristiques de leur matériel, à savoir une calibration "hard" avec communication DDC-CI entre le soft et l'écran, le nombre de bits de la LUT 3D interne, le nombre d'emplacements mémoire de stockage de différents profils etc.. Livrés sans sonde le plus souvent, ce qui, après tout, laisse le choix de la marque et de la technologie de cette dernière.

Et pour finir, il existe aussi d'excellents logiciels qui se trouvent eux, cette fois, livrés sans écran ni sonde, encore que...

En effet, un tout nouveau venu, Myiro, vient piétiner les plate-bandes de XRite et de ses spectrocolorimètres, puisque c'est avec le BasiCColor V.6 qu'est distribué son propre spectro. C'est, d'ailleurs, le logiciel que j'utilise pour calibrer mon écran NEC spectraview puisqu'il gère parfaitement le hard de cet écran.

Auparavant, nommée "Spectraview Profiler 5", la version 5 de ce soft Allemand, fort réputé, accompagnait les écrans NEC vendus en Europe tandis qu'outre Atlantique, il s'agissait d'un tout autre soft, le "Spectraview II", que j'ai d'ailleurs utilisé avec satisfaction durant un long moment, jusqu'à l'apparition de la toute dernière mouture BasiCColor.

Mon conseil final donc, et après avoir un peu tout essayé, si vous possédez un écran wide gamut et à calibration "hard", que ce soit un Nec ou un Eizo, optez pour un colorimètre Xrite ou Datacolor et achetez le logiciel BasiCColor Display 6, vendu aux alentours de 80/85€ chez quelques distributeurs en France.

Parmi ses avantages, il permet de respecter les données de l'European Color Initiative, à savoir une calibration point blanc sur D50 et une courbe de contraste L Star, ce que d'autres ne proposent pas de prime abord ainsi que de pouvoir réaliser plusieurs profils, sRGB, Adobe 1998, vidéo ou personnels et de pouvoir, à la volée, passer de l'un à l'autre en quelques secondes. En cas de soucis, mais à la condition de maîtriser la langue de Goethe ou de Shakespeare, leur réactivité est au rendez-vous.

057921
Aujourd'hui
Cette semaine
Mois en cours
Depuis mai 2021
33
140
404
57921
We use cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.